Performances
Performances
Performances

L’ATP, au cœur de la puissance musculaire

Les sports de force comme la musculation, le crossfit ou le rugby, sollicitent les muscles différemment des sports d’endurance : les efforts fournis sont généralement brefs mais intenses. Les muscles doivent donc être capables de se contracter plus rapidement et avec plus de puissance.

L’ATP : au cœur de la contraction musculaire

Chaque muscle est constitué de milliers de cellules de forme allongée, que l’on appelle fibres musculaires. Chaque fibre se compose elle-même constituée de filaments de protéines spécifiques (actine et myosine) : ces filaments coulissent entre eux pour contracter les fibres musculaires, donc le muscle.

La seule source d’énergie utilisable par le muscle pour se contracter est l’ATP.

L’ATP est un acide aminé chargé en énergie qui est capable de libérer cette énergie selon les besoins du muscle. Toutes les fibres musculaires contiennent une petite réserve d’ATP qui va permettre au muscle de se contracter très rapidement, notamment en cas d’effort rapide. Mais, pour se contracter, les muscles ont besoin d’une quantité importante d’énergie, et leurs réserves en ATP sont limitées : les stocks s’épuisent en seulement 2 ou 3 secondes. Une fois ces stocks épuisés et pour pouvoir poursuivre la contraction du muscle, l’organisme doit synthétiser de nouvelles molécules d’ATP : différents mécanismes vont être sollicités à tour de rôle :

1) Tout d’abord, l’ATP est synthétisé à partir de la créatine phosphate. La créatine phosphate est une molécule stockée dans les muscles qui permet aux muscles de synthétiser de l’ATP. Ce mécanisme permet de prolonger l’effort jusqu’à 15 secondes.

2) Ensuite, lorsque les stocks de créatine phosphate sont également épuisés, le muscle va synthétiser de l’ATP à partir du glycogène. Le glycogène est un glucide complexe stocké dans le foie et dans les muscles qui permet aux cellules de synthétiser de l’ATP. Ce deuxième mécanisme permet de prolonger encore l’effort jusqu’à 90 secondes maximum. Mais, sans oxygène, la synthèse d’ATP à partir du glycogène va entraîner la formation d’acide lactique, ce qui rend l’effort de plus en plus difficile. Ces déchets métaboliques s’accumulent, ce qui entraîne une acidification du milieu cellulaire ; cette acidification entraine à son tour une fatigue musculaire et une diminution de la performance (limitation de la force, de la puissance et de la prise de masse).

3) Pour poursuivre la contraction musculaire au-delà de 90 secondes, l’ATP devra être synthétisé en mode aérobie (c-à-d en présence d’oxygène) : l’effort ainsi obtenu est d’intensité plus faible mais il pourra durer plus longtemps.

Lors d’un effort bref et intense, tel que les exercices de construction et de développement musculaire réalisés en musculation ou en crossfit, le muscle va donc utiliser majoritairement les 2 premiers mécanismes de synthèse d’ATP, une fois ses réserves épuisées.

Puissance musculaire : comment progresser ?

La préparation nutritionnelle (PRÉ-WORKOUT) est un facteur clé de la performance : elle va permettre d’apporter au muscle les nutriments nécessaires pour une meilleure production d’énergie, et les actifs qui renforceront sa résistance aux dommages causés par l’effort.

 

Un nouvel actif breveté exclusif : Peak ATP®

Toujours à la pointe de l’innovation pour apporter aux sportifs les compléments nutritionnels qui leur permettront d’optimiser leur préparation, STC Nutrition® a développé ATP MAX® Pre-workout à partir d’un actif breveté exclusif, le Peak ATP®.

L’ATP est la clé de l’énergie cellulaire, en particulier dans les muscles où il est la source d’énergie exclusive. Grâce aux progrès de la recherche, on est aujourd’hui capable de synthétiser cette molécule, et sous une forme utilisable par les cellules. Disponible en exclusivité chez STC Nutrition®, Peak ATP® est un actif breveté de l’Université américaine de Tampa ; sa structure est identique à celle de l’ATP humaine.

Un apport de Peak ATP® avant l’effort augmente les réserves en ATP mobilisables pendant l’exercice.

La quantité d’ATP stockée est réduite de 143% après un effort intense sans Peak ATP®, alors qu’elle est augmentée de 116% après l’effort avec Peak ATP donc + 259% !

Efficacité prouvée par des études cliniques :

Augmentation de la Force : + 147%

Augmentation de la Puissance développée : + 30%

Gain de masse musculaire : +100%

Retrouvez tous ces résultats sur www.atpmax.fr

En bref : lors d’un exercice intense et répété, le sportif est capable de lever des poids plus lourds en réalisant un plus grand nombre de répétitions, tout en étant plus efficace sur le développement musculaire et en ayant une meilleure récupération !

ATP MAX® Pre-workout, une formule exclusive STC Nutrition®

Dans un souci permanent d’optimisation de ses formules, STC Nutrition® a associé Peak ATP® à de la Bêta-alanine pour une efficacité optimisée, grâce à leurs actions synergiques.

Peak ATP® 450 mg

Dose quotidienne pour laquelle toutes les études ont validé l’efficacité de Peak ATP® sur la puissance et la résistance musculaire aux efforts intenses

=> Pour une efficacité maximale comme confirmée par les études cliniques

Bêta-alanine 300 mg

  • Action synergique avec Peak ATP®
  • Amélioration de la résistance musculaire à l’effort
  • Maintien de la force maximale
  • Maximisation de la puissance développée et de la prise de masse

Riche en vitamine B1 qui contribue à un métabolisme énergétique normal et une fonction cardiaque normale.

Riche en vitamine B6, qui contribue à réduire la fatigue et à un métabolisme normal des protéines et du glycogène, constituants essentiels des muscles.

Source de Calcium qui contribue à une fonction musculaire normale.

Un programme spécifique pour optimiser votre entrainement !

Téléchargez le programme d’entrainement ATP Max® : ce programme spécifique de 12 semaines, au rythme de 3 jours par semaine, a été spécialement élaboré pour optimiser l’efficacité d’ATP Max®.

Rendez-vous sur http://www.atpmax.fr/accueil/entrainement/ pour télécharger le programme complet !

 

Voir aussi